Parce que les organisations ont besoin d’intégrer les enjeux et les leviers du changement,
Cultures Trafic les aide à faire émerger leurs forces créatives dans une démarche collaborative.

creativite-projet
Notre projet consiste à accompagner nos clients dans l’adaptation à un environnement en mutation profonde tout en affirmant leur identité et leur lien avec le territoire.

Avec nous, ils pourront créer les conditions pour faire émerger de nouvelles possibilités de développement en associant les salariés, partenaires, clients, usagers, fournisseurs et autres parties prenantes de leur écosystème.

Partenaires de la réussite de vos projets, nous appuyons notre accompagnement sur :
  • Les valeurs d’une économie responsable et solidaire
  • Les méthodes collaboratives fondées sur l’intelligence collective
  • Les compétences et l’expérience de notre équipe

Notre histoire

Cultures trafic est le fruit de rencontres inattendues et heureuses de personnes, de talents, d’idées et d’envies.

Emmanuelle et Clémentine se connaissent et travaillent ensemble depuis 2004. Toutes deux ont tendance à la curiosité, à la suractivité, à la production d’idées en tous genres. Elles sont convaincues que le collaboratif est un atout pour faire avancer les projets, innover, et changer le monde.

Alors, en 2011, elles réalisent leur désir d’entreprendre et créent une agence « sur mesure » : la société coopérative Cultures Trafic. A ses débuts, l’entreprise accompagne dans leur développement des acteurs du secteur culturel. Très vite, les collaboratrices élargissent leurs champs d’action et étendent leur savoir faire au champ de l’Economie Sociale et solidaire puis à celui des entreprises. En 2012, Cultures Trafic obtient le prix régional du concours Talents catégorie Economie Sociale.

Les collaboratrices se prennent souvent à rêver d’un lieu de diversité et de collaboration. En 2013, elles donnent réalité au rêve en étant à l’initiative  d’Epicentre Cowork, un espace de coworking dédié à l’entreprenariat et aux pratiques collaboratives.

Dans cette aventure, Emmanuelle et Clémentine rencontrent Laëtitia, coworkeuse voisine de bureau. Laëtitia aime communiquer. Elle en a même fait son métier. En janvier 2014, elle apporte ses talents à l’équipe et intègre Cultures Trafic.

Les projets continuent à grandir. En juin 2014, c’est Christopher qui quitte le Canada et traverse l’océan pour rejoindre Cultures Trafic. Il apporte dans ses valises une vision originale de la collaboration et une longue expérience en matière d’intelligence collective au sein des entreprises.

Aujourd’hui, Cultures Trafic se compose d’une équipe aux expériences et compétences complémentaires, qu’elle met au service de tous types d’entreprises, de collectivités ou associations.

Cultures Trafic est agréée « entreprise de l’économie sociale et solidaire »
En 2012, elle a obtenu le prix régional du concours Talents catégorie Economie Sociale.

Notre approche
Nous proposons nos services aux acteurs publics et privés, que ce soit dans le milieu associatif ou entrepreneurial. Nous avons mis nos savoir-faire au service de projets d’entreprises, d’associations, de territoires, de collectivités, de citoyens. Notre intérêt est de faire en sorte que les projets sur lesquels nous intervenons soient les plus pertinents, efficaces et cohérents avec la réalité du terrain. Il doivent également constituer une source d’inspiration pour aller de l’avant, innover et se donner la capacité d’élaborer des réponses performantes et adaptées aux besoins des bénéficiaires et du territoire.

Contrairement aux interventions classiques où l’expert se nourrit des informations qui lui sont livrées, notre démarche tend à stimuler l’intelligence collective en impliquant chacun des acteurs dans un processus collectif et co-construit. Les principes de mise en œuvre sont la participation collective de tous les acteurs du projet, la construction progressive des solutions et le respect des projets individuels.

Dans tous les dossiers sur lesquels nous sommes amenés à intervenir, nous adoptons une démarche telle que l’association puisse trouver elle-même les réponses aux questions auxquelles elle se trouve confrontée. L’intervenant est donc en situation « d’accompagnateur » ; depuis sa position extérieure à la structure, il peut apporter un regard nouveau et objectif sur les choses. Il se place à côté des porteurs du projet.

Par son expertise, l’intervenant apporte son éclairage sur les sujets les plus techniques, rapporte les bonnes pratiques observées, met en garde contre les dangers parfois invisibles, et conforte les porteurs de projets dans leurs choix.

Confidentialité individuelle et transparence collective guident notre démarche. La confidentialité individuelle permet à chaque individu de s’exprimer en toute confiance, par questionnaire, où lors des entretiens. La transparence collective permet à tous, quelque que soit son niveau de décision ou sa légitimité, d’avoir accès au même niveau d’information, donc de partager et valider un même état des lieux.